Make your own free website on Tripod.com

VOICI


1958

 

Qu'un ciel penche ses nuages

Sur ces chemins d'Italie

Pour amoureux sans bagages

 

Voici

Des coteaux en ribambelles

Pour enrubanner nos vies

Des vins clairs de fleurs nouvelles

 

Voici

Des cloches sonnant la fête

Des fêtes pour que l'on rie

Des rires que rien n'arrête

 

Voici

Des amours en robe blanche

Moitié fleur et moitié fruit

Oue nous jalousent les anges

 

Voici

Des échos qui font la chaîne

Pour porter à l'infini

Nos &laqno; toujours » et nos &laqno; Je t'aime

 

Voici

Des promesses de Saint-Jean

Des Saint-Jean qui durent la vie

Des vies qu'épargne le temps

 

Voici

Certain sourire de nos pères

Oue l'on recherche la nuit

Pour mieux calmer sa colère

 

Voici

Qu'au carrefour des amitiés

La douleur s'évanouit

Broyée par nos mains serrées

 

Voici

Qu'en nos faubourgs délavés

Des prêtres en litanies

Sont devenus ouvriers

 

Voici

Des mains ridées de courage

Qui caressent l'établi

D'où jaillit la belle ouvrage

 

Voici

Ces fleurs poussant en pagaille

Entre nous et l'ennemi

Pour empêcher la bataille.

Voici