Make your own free website on Tripod.com

Les Bigotes


1962

 

 

 

Elles vieillissent à petits pas

De petits chiens en petits chats

Les bigotes

Elles vieillissent d'autant plus vite

Qu'elles confondent l'amour et l'eau bénite

Comme toutes les bigotes

Si j'étais diable en les voyant parfois

Je crois que je me ferais châtrer

Si j'étais Dieu en les voyant prier

Je crois que je perdrais la foi

Par les bigotes

 

Elles processionnent à petits pas

De bénitier en bénitier

Les bigotes

Et patati et patata

Mes oreilles commencent à siffler

Les bigotes

Vêtues de noir comme Monsieur le Curé

Qui est trop bon avec les créatures

Elles s'embigotent les yeux baissés

Comme si Dieu dormait sous leurs chaussures

De bigotes

 

Le samedi soir après le turbin

On voit l'ouvrier parisien

Mais pas de bigotes

Car c'est au fond de leur maison

Qu'elles se préservent des garçons

Les bigotes

Qui préfèrent se ratatiner

De vêpres en vêpres, de messe en messe

Toutes fières d'avoir pu conserver

Le diamant qui dort entre leurs f...

De bigotes

 

Puis elles meurent à petits pas

A petit feu, en petits tas

Les bigotes

Qui cimetièrent à petits pas

Au petit jour d'un petit froid

De bigotes

Et dans le ciel qui n'existe pas

Les anges font vite un paradis pour elles

Une auréole et deux bouts d'ailes

Et elles s'envolent... à petits pas

De bigotes.